La pervenche ! Per qué far ?

Le Félibrige a pris officiellement naissance le 21 mai 1854 afin de défendre la langue et la culture spécifique des pays d'Oc.

Frédéric MISTRAL, avec sept autres poètes amis, en a été le fondateur.

Pour représenter le Félibrige la Pervenche a été choisie comme emblème. Celle-ci n'est pas une distinction mais un élément visible d'appartenance au Félibrige. Elle engage celui ou celle qui la porte au respect des traditions tout en lui permettant d'afficher sa fierté occitane.

CHRISTIAN RECOIT LA PERVENCHE

Vendredi 15 janvier 2016

C'est à Jacques LASCAUX, Mainteneur du Bornat, que revint l'honneur d'annoncer à Christian, Président des MENEITRIERS DE LA COMBA et musicien à la vielle, par le texte ci-dessous, qu'il allait recevoir cette distinction.

 

                                                             Christian 

 

 Nous allons te remettre dans quelques instants la pervenche. Cette pervenche marquera ton appartenance au Félibrige. Ce sera un signe visible de reconnaissance. 

 

C'est quoi le Félibrige ?

 

Le Félibrige prend naissance le 21 mai 1854 à Châteauneuf de Gardagne au château de Font-Ségugne. Il fût créé par sept poètes ayant pour noms : Frédéric Mistral, Joseph Roumanille, Théodore Aubanel, Anselme Mathieu, Paul Giéra, Alphonse Tavan et Jean Brunet. Ils étaient amis et s'inscrivaient tous dans le mouvement de renaissance de la littérature d'Oc. Ils s'attachèrent à la promotion de la langue provençale puis, avec Frédéric Mistral, à un réaménagement de celle-ci. Dès le départ ce mouvement littéraire hiérarchisé a voulu être le défenseur de la langue et de la culture spécifique des pays d'Oc. (on trouve a sa tête un Président appelé « Capoulié » élu pour 4 ans et cinquante Majoraux élus à vie, reconnaissables au port d'une cigale d'or. D'origine latine la langue d'Oc est parlée dans tout le midi de la France, le Piémont Italien et le Val d'Aran. Elle se compose de plusieurs dialectes que sont le provençal, l'auvergnat, le limousin, le languedocien et le Gascon.

 

C'est à la première rencontre de Font-Ségugne, le 21 mai 1854, qu'a été choisi l'emblème du Félibrige : une étoile à sept branches. C'était un jour de Saint-Estelle. Comme Estelle signifie « étoile » en langue d'Oc, il fût décidé ce jour là que celle-ci accompagnerait l'avenir du Félibrige (étoile à sept branches par référence aux sept premiers Félibres appelés aussi les primadiers). Le chant de la « Coupo » écrit par Frédéric Mistral en 1867 est devenu l'hymne du Félibrige. Voilà pour l'essentiel, ce qu'il est bon de savoir sur la pervenche. Elle engage celui qui la porte au respect des traditions. Elle veut que soit affichée la fierté d'être occitan et montrer son attachement à ses racines et à sa culture. Elle affirme vouloir défendre la belle langue qu'est la langue d'Oc à un moment où les difficultés de la vie poussent à des qualités de cœur et à l'union encore plus forte de l'humain. C'est le véritable sens donné à la pervenche."

Ensuite, Valéry BIGAULT, Majoral du Bornat, accrocha l'insigne sur la poitrine de Christian, sous l'oeil amical de Didier DUPONT, Mainteneur du Bornat, ayant tous les deux fait le déplacement pour l'événement.

Récipiendaires le 20 juillet 2012